Portail du Gouvernement camerounais – Premier Ministre www.spm.gov.cm Historique

Portail du Gouvernement camerounais – Premier Ministre www.spm.gov.cm

Portail du Gouvernement camerounais Portail du Gouvernement du Cameroun

Toutes les informations sur le Gouvernement Camerounais; sa composition actuelle, les missions, la feuille de route ainsi que l’intégralité des anciens Gouvernements (Historique).


Historique du Gouvernement camerounais

Le Député André-marie MBIDA est pressenti par le Haut Commissaire pour former le 1er gouvernement camerounais.

En application du statut du Cameroun, Monsieur le Haut Commissaire Pierre MESSMER a commencé samedi le 11/05/57 dans la matinée ses consultations en vue de désigner la personnalité politique susceptible de former le 1er ministère camerounais.

Il a reçu tout d’abord Monsieur Jules NININE Président de l’Assemblée Législative du Cameroun et Président de la Commission des territoires d’outre mer à l’Assemblée Nationale. Puis tour à tour les délégations du groupe d’Union Camerounaise conduite par son Président : le conseillerAHIDJO, des Démocrates camerounais conduite par le député André-Marie MBIDA, des Indépendants Paysans conduite par DJOUMESSI Mathias et de l’Action Nationale conduite par Charles ASSALE. Monsieur le haut commissaire a ensuite reçu Monsieur Charles OKALA, non inscrit, et les parlementaires du Cameroun présents à Yaoundé.

Dimanche 12 mai 1957 à 17 heures Monsieur le Député MBIDA Président du groupe des Démocrates Camerounais a été convoqué par Monsieur le haut commissaire qui lui a demandé de former le 1er gouvernement Camerounais.

Articles Similaires

A sa sortie du palais à 17 h 30 mn, il annonce au Directeur de la Radio Diffusion qu’il est pressenti pour former le Premier Ministère, M. MBIDA a indiqué aussi qu’il avait donné son accord de principe au haut commissaire, mais qu’il ne pourrait lui fournir un accord définitif qu’après avoir procédé aux consultations nécessaires c’est-à-dire le lendemain (lundi). En fin d’après-midi, le député du Centre s?est ensuite installé dans un bureau du futur Ministère des finances et a commencé ses consultations.

Le mercredi 15 mai 1957 l’Assemblée Législative du Cameroun s’est réunie à 16 h 45 mn sous la présidence du député Jules NININE pour entendre et se prononcer sur la déclaration d?investiture du Premier Ministre : M. le Député MBIDA.

Il obtient l’investiture du l’A.L.C.A.M. (Assemblée Législative du Cameroun) par 56 voix contre 10.

NB :

  • Pour l’investiture, AHIDJO se déclara d’accord avec le Premier Ministre pour son programme.
  • SOPPO PRISO critiqua le programme et déclara que ses amis et lui voteraient contre.

Missions du Gouvernement camerounais

Domaine agro-pastoral

  • Mettre en oeuvre une politique agricole ambitieuse en développant nos productions tradtionnelles; 
  • Mettre sur pied une nouvelle stratégie pour donner un souffle nouveau à nos industries animales, à l’élevage et à la pêche; 
  • Offrir à nos paysans de nouvelles perspectives, notamment la participation à la reconversion de la filière plantain, l’exploitation des zones marécageuses pour les produits de contre-saison.

Domaine de l’économie

  • Compléter notre charte des investissements pour la rendre attractive;
  • Concevoir une politique industrielle d’envergure;
  • Exécuter de manière rigoureuse le budget d’investissement;
  • Finaliser le programme de privatisation;
  • Participer activement aux nouvelles formes de coopération économiques nées dans le sillage de la mondialisation (NEPAD, TICAD…);
  • Promouvoir la transformation de nos matières premières;
  • Rechercher des financements pour achever les chantiers routiers engagés;
  • Rechercher des financements pour la construction du 2ème pont sur le fleuve Wouri;
  • Systématiser la collaboration entre l’Etat et le secteur privé dans la perpective d’un véritable partenanriat mutuellement bénéfique.

Domaine de l’education et de la formation

  • Déposer le rapport d’études en vue de la création de nouvelles institutions universitaires;
  • Dynamiser la recherche et veiller à ses applications pour le développement;
  • Finaliser la réflexion tendant à la revalorisation de la condition des enseignants;
  • Finaliser le recrutement des enseignants vacataires;
  • ntensifier les actions en cours pour assurer l’égaliter des chances et l’accès à la vie professionnelle;
  • Relever le niveau d’éducation de la majorité de nos populations.

Domaine de la diplomatie

  • Défendre sans faiblesse notre souveraineté nationale en pratiquant une politique de paix et de bon voisinage;
  • Développer toute forme de coopération bilatérale et multilatérale avec nos partenaires extérieurs;
  • Militer pour le renforcement de la coopération sous-régionale;
  • Renforcer le camp de la paix dans le concert des nations;
  • Soutenir l’action des organisations internationales et notamment de l’Union Africaine et des Nations Unies.

Domaine de la santé

  • Créer de nouveaux centres de santé; 
  • Densifier les campagnes de prévention de certaines pandémies et poursuivre la réduction des coûts de soins;
  • Lancer de nouvelles campagnes de vaccination;
  • Mettre l’ensemble de la population en situation de faire face au risque maladie;
  • Moderniser les hôpitaux;
  • Recruter de nouveaux personnels de santé;
  • Renforcer la lutte contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose.

Domaine de la sécurité

  • Combattre le terrorisme et l’insécurité sous toutes ses formes;
  • Défendre sans faiblesse notre intégrité territoriale;
  • Mener à bien la modernisation de nos forces armées.

Domaine des finances

  • Faire de la bourse de Douala le premier marché monétaire sous-régional;
  • Poursuivre le redressement des finances publiques;
  • Recadrer les relations avec les institutions financières internationales et franchir le point d’achèvement de l’initiative PPTE;
  • Recapitaliser la Caisse d’Epargne Postale;
  • Veiller à l’épuration progressif de la dette intérieure;
  • Veiller à l’utilisation effective des fonds PPTE et revoir les modalités de leur mobilisation;
  • Veiller au paiement régulier des salaires et des pensions.

Domaine des infrastructures de base

  • Achever la réhabilitation du pont sur le fleuve Wouri;
  • Achever les chantiers publics engagés;
  • Construire le 2ème pont sur le fleuve Wouri;
  • Faciliter l’accès du plus grand nombre possible à l’eau et à l’électricité;
  • Mettre en oeuvre des mesures à court terme pour mettre définitivement fin aux délestages;
  • Mettre en oeuvre les mesures à moyen et long terme pour développer nos infrastructures d’électricité;
  • Mettre en oeuvre un programme énergétique plus en adéquation avec nos besoins actuels à partir de notre potentiel hydroélectrique et de gaz naturel;
  • Poursuivre la construction des infrastructures de base : route, ponts…
  • Première session du Conseil National de la Route.

Domaine du sport, de la culture et de la communication

  • Créer les conditions d’un développement rapide de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication;
  • Définir une politique sportive à la hauteur de la notoriété de notre pays;
  • Développer nos industries culturelles (musique, cinéma, théâtre, danse, édition, mode);
  • Rendre l’information par la radio et la télévision accessible à la majeure partie du pays.

Domaine du tourisme

  • Imprimer une dynamique nouvelle à notre tourisme.

Domaine institutionnel

  • Accélérer la mise en oeuvre de la décentralisation;
  • Achever la mise en place de la Chambre des Comptes en vue de la lutte contre la corruption;
  • Créer et organiser les Services du Médiateur de la République;
  • Mettre en place le Conseil Constitutionnel;
  • Mettre en place le Sénat;
  • Poursuivre l’application du Programme de bonne gouvernance;
  • Procéder à une identification rigoureuse du corps électorale;
  • Réformer l’administration publique afin qu’elle soit plus proche des citoyens et garante de l’intérêt général.

Domaine social

  • Améliorer le pouvoir d’achat des catégories les moins favorisées de la population;
  • Assurer une meilleure réprésentation de la femme dans nos institutions et notre administration;
  • Elaborer un programme triennal d’investissement national;
  • Faire aboutir le programme de logement social;
  • Instaurer l’allocation d’une aide des pouvoirs publics aux PME/PMI;
  • Lutter contre le chômage, et surtout celui des femmes et des jeunes par la mise au point d’un plan national pour l’emploi des jeunes;
  • Poursuivre l’amélioration des conditions de la femme.

Composition du gouvernement camerounais

  1. Philemon Yang      
  2. Amadou Ali       
  3. Bello Bouba Maigari        
  4. Laurent Esso       
  5. René Emmanuel SADI       
  6. Zacharie Perevet       
  7. Hele Pierre       
  8. ABA SADOU       
  9. Bakang Mbock Cathérine        
  10. Mbarga Atangana Luc Magloire       
  11. Issa Tchiroma Bakary        
  12. Jacqueline Koung à Bessike       
  13. Basile Atangana Kouna       
  14. Emmanuel Nganou Djoumessi       
  15. Youssouf née Adjidja Alim       
  16. Dr TAIGA       
  17. Louis Bapes Bapes       
  18. Jacques Fame Ndongo       
  19. Alamine Ousmane Mey       
  20. Michel Ange Angouin        
  21. Philippe NGOLLE NGWESE       
  22. Jean-Claude Mbwentchou        
  23. Ismaël Bidoung Kpwatt       
  24. Laurent Serge Etoundi Ngoa       
  25. Abena Ondoa       
  26. Tchuinte Madeleine       
  27. Mama Fouda André       
  28. Adoum Garoua       
  29. Robert Nkili       
  30. Grégoire Owona      
  31. Patrice AMBA SALLA       
  32. Peter Agbor Tabi        
  33. Jules Doret Ndongo       
  34. Ananga Messina       
  35. Belinga Eboutou Martin       
  36. Fouda Séraphin Magloire       
  37. Hamadou Moustapha       
  38. Atanga Nji Paul       
  39. Mengot Victor Arrey Nkongho       
  40. Philippe Mbarga Mboa       
  41. Joseph Dion Ngute       
  42. Adoum Gargoum        
  43. Nana Aboubakar Djalloh     
  44. Dooh Jérôme Penbaga       
  45. Titti Pierre       
  46. Joseph Le       
  47. Emmanuel Ngafeeson     
  48. Hayatou Alim       
  49. Jean Baptiste Bokam       
  50. KOUMPA Issa       
  51. Fuh Calistus Gentry       
  52. Nyetam Nyetam Hans        
  53. Mefiro Oumarou       
  54. NDONG SOUMHET Benoit       
  55. Mounouna Foutsou

Portail du Gouvernement camerounais – Premier Ministre www.spm.gov.cm Historique.

Categories: Cameroun
Articles Similaires

Voir les commentaires (2)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *