Rensiegnement des Ecole des foot en suisse: Centre de formation de football

Rensiegnement des ecole des foot en suisse: centre de formation de football en suisse recrutement 


La Suisse et ses filières de recrutement – Rensiegnement des Ecole des foot en suisse: 

Le football est aujourd’hui, même en Suisse, avant tout une affaire de gros sous. Durant les deux périodes de mutations auxquelles nous avons droit chaque saison, les rumeurs, les chiffres et les téléphones s’affolent.

Derrière ces transactions se cachent des clubs, des agents, des joueurs qui cherchent, et c’est légitime, à tirer profit du système, que ce soit pour le club qui cherche à renflouer ses caisses ou le joueur qui cherche à se relancer ou à passer un cap en « arrosant » son agent au passage, les raisons d’être de ces périodes de transferts sont nombreuses et sont, il faut le dire, une aubaine également pour les médias qui enregistrent hausses des fréquentations sur hausses de fréquentations à coup de buzz, de rumeurs souvent infondées. Aujourd’hui nous partons à la découverte d’une partie de ce grand puzzle que sont les transferts, zoom sur notre petit marché helvétique.

Ces dernières années le FC Bâle a mis en place une filière égyptienne en collaboration étroite avec l’agence « SPOCS sports consultants » qui rapporte des succès certains, financiers, tel que la vente record pour 17 millions de CHF de Mohamed Salah en direction du club londonien de Chelsea ou encore sportifs avec l’arrivée de Mohamed Elneny suivie cet été de celle d’Ahmed Hamoudi (autre joueur bâlois sous contrat avec SPOCS, Ivan Ivanov qui, avant sa blessure au genou et sa rechute avait laissé entrevoir de belles qualités). Rensiegnement des Ecole des foot en suisse .

Le partenariat du club rhénan a servi d’appel d’air à Lucerne, puis à Grasshopper, qui ont accueilli une perle égyptienne, le virevoltant Kahraba (27 matchs, 9 buts), malheureusement l’idylle a mal terminé car contrairement au FC Bâle qui en plus d’accueillir des joueurs talentueux est capable de mettre en place un encadrement et un suivi de haut niveau (ils essaient toujours de recruter des duos, Salah-Elneny puis maintenant Hamoudi-Elneny ou encore Suchy-Vaclík) qui permettent de contrôler les joueurs à fort tempérament, ou simplement de les accompagner, aider, dans leur nouvelle vie. Impossible d’imaginer une « affaire Kahraba » avec une structure pareille.

Hormis le FC Bâle d’autres clubs développent des tendances de recrutement pour un pays précis, le FC Sion est par exemple fortement axé sur le Sénégal d’où viennent les N’Doye, Elhadj Ciss ou encore Moussa Konaté. Il arrive également que le filon soit général en Suisse, sans club ferme, les joueurs sont placés aux 4 coins du pays.

Derrière ses filons se cachent des agents, véreux, corrects, ou carrément philanthropes, les profils divergent mais ils sont bien présents. Pour la dernière catégorie nous pourrions citer Karl Messerli qui a introduit des jeunes nord-coréens sur le territoire national, avec une réussite relative jusqu’à présent (Kwang-Ryong Pak , prêté par le FC Bâle est remplaçant avec Vaduz, Jong-Hyok Cha enchaîne les matchs avec Wil et 3 jeunes se forment dans le centre du FC Zurich). Messerli qui essaie actuellement de convaincre d’autres clubs d’accueillir des jeunes nord-coréens sortira gagnant de ce drôle de pari uniquement si une revente à un autre club a lieu, difficile d’en être certain tant le talent de « ses » joueurs semble loin des derniers du championnat Suisse à avoir rejoint l’étranger en contrepartie d’une belle somme de liquidités.

8 Comments

  1. biye ekekang
  2. mael stephane
  3. Édouardo Bakena
  4. kalonda
  5. saliou toure
  6. babacar gaye
  7. BOUALY

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *